Vendanges 2021 – Teaser

Dernières infos
Date début de vendanges : Les dates officielles sont sorties ! Les noirs étant plus mûrs que le blancs cette année, nous allons débuter les vendanges par les noirs le mardi 14/9 avec la petite équipe, puis la grande équipe sur les Chardonnay le 16/9.

Rendement à récolter : 10000 kilos/ha, rendement maxi 13.100 kilos/ha.

La vendange 2021.

L’ambiance très humide des mois d’été de cette année a suscité des attaques importantes de mildiou, puis d’oïdium début août, au point que certaines exploitations ont déjà perdu une grande part de leur récolte. En moyenne, un quart de la vendange 2021 est déjà détruite… Cette année encore, nous avons de la chance, car nous avons échappé au gel de printemps, et les vignes sont situées dans une des régions les moins atteintes.

Les dates de vendange sont fixées par le Préfet, village par village et cépage par cépage, selon la maturité des raisin, mesurée par le taux de sucre des baies, selon les observations transmises par le réseau MATU. Les quantités à récolter sont fixées, elles, par un accord interprofessionnel entre les vignerons, les coopératives, et les maisons de Champagne.

Les trois équipes

Ce sont :

  • La grande équipe, une trentaine de personnes appartenant aux quatre familles embauchées par Gérard Neuville dans les années 80, maintenant la 4°  génération. Elle travaille normalement 5 jours.
  • La petite équipe, une vingtaine de personnes, deux tiers de champenois et un tiers du reste du monde. Elle travaille normalement deux jours : même les parisiens n’ont pas le temps d’attraper mal au dos !
  • Les camionneurs. Ils sont cinq, leur mission consiste à charger les caisses dans les camions, et les convoyer aux pressoirs.

Spécial 2021 : cette année, nous recherchons aussi un débardeur supplémentaire, qui travaillera deux jours avec la petite équipe, puis 6 jours avec une équipe voisine. -> il est trouvé, bienvenue à Jessy !

Travailler dans la petite équipe

La petite équipe 2018, au bas de Cuche-Moiselle. Photo traditionnelle inévitable…

La petite équipe arrive en Champagne la veille de la date d’ouverture des vendanges, vers 20H00, où un dîner l’attend. Quelques voitures partent de Paris, le co-voiturage étant hautement bénéfique au bilan carbone de l’opération.

A 8h00 le lendemain, nous sommes dans les vignes.

L’hébergement et la nourriture

Nous sommes logés, nourris, et abreuvés sur place, à Beaunay, chez Jean et Maryse, qui sont les vignerons qui travaillent toute l’année la vigne que nous allons vendanger.

Le travail

Il s’agit d’un travail d’extérieur (il peut pleuvoir, et on peut être mouillé, même si c’est rare), physique mais à la portée de tout le monde sauf fragilité particulière du dos. Même si l’ambiance est souvent agréable, il s’agit d’un vrai travail, et non de vacances.

Dans l’équipe, les raisins sont récoltés par les cueilleurs, équipés d’une épinette (un petit sécateur spécial) et d’un panier. Une fois ce dernier plein (le panier…), ils le vident dans des caisses spéciales, qui sont transportées à la brouette au bas de la vigne par les débardeurs. Ensuite, les caisses sont chargées dans des camions et transportées au pressoir par l’équipe des camionneurs.

Voilà l’équipement à emmener impérativement :

  • une tenue qui ne craint rien (il n’est pas obligatoire qu’elle soit élégante);
  • un pull pour des matins qui peuvent être frisquets;
  • un vêtement qui protège de la pluie. Même si les vendanges sont devenues très rarement pluvieuses, cela peut arriver;
  • quelque chose pour protéger votre tête, chapeau, bob, panama, ce que vous voudrez;
  • de la crème solaire si vous avez la peau délicate;
  • des chaussures adaptées à l’extérieur.

Le salaire

Salaires bruts : le salaire brut horaire est de 10.25 pour les cueilleurs, et de 11,05 pour les débardeurs, leur travail étant un peu plus physique. Ce qui donne environ 100 euros brut par jour. Les frais de carburant ou de train peuvent éventuellement être pris en charge entre Paris et Epernay, mais pas avant notre accord formel préalable, merci.

Le Covid

Pour maîtriser le virus, les solutions “suggérées de force” par le gouvernement s’avérant au mieux inefficaces, au pire terriblement dangereuses, nous ferons comme l’an dernier, c’est à dire que nous devrons vivre avec. Les éventuels cas seront confiés à un médecin, qui prescrira le traitement approprié. De la solution hydro-alcoolique, avec des bulles dedans, sera fournie aux repas du soir. Aucun passe sanitaire n’est nécessaire, notre secteur d’activité n’étant pas concerné, à ce jour, par cette disposition administrative sans aucune utilité sanitaire avérée. D’une manière générale, une extrême prudence est recommandée quant à l’usage de produits géniques expérimentaux, dont aucun effet à long terme n’est connu.

Postuler dans la petite équipe

Pour postuler, veuillez nous  adresser un mail. Précisez d’où vous venez, si vous êtes motorisé, si vous avez des places dans votre voiture.

Priorité est donnée aux anciens, puis à la famille, et ensuite dans l’ordre des demandes.

Avant-première ! Photo de la petite équipe 2021

Photo exceptionnelle que celle de la petite équipe 2021, en avant-première sur les autres photos, prise devant une vigne qu’il est très rare que nous vendangions, les gras d’huile. Mais cette année, c’est par cette vigne que nous avons clôturé la campagne 2021 pour la petite équipe, dument salué par une pluie orageuse du dernier quart d’heure. Pour l’éviter, il aurait fallu commencer un jour avant (private joke) !

 

6 commentaires sur « Vendanges 2021 – Teaser »

  • Ah, ah, tombé par hasard (en cherchant la date des vendanges parce que je vends des grilles filtrantes pour cela, notamment aux pressoirs Coquard), j’ai bien apprécié votre humour pour la solution hydro-alcoolique et votre pique contre les produits géniques.
    Il y en a qui ont la tête sur les épaules.
    J’essaierai de gouter votre champagne à l’occasion, vous le méritez.

    Xavier de Fenoyl

    • Merci de votre commentaire ! Et à votre disposition pour boire un coup de champagne, à Etoges ou Paris, peut-être le méritez vous aussi !

  • J’adore votre champagne ! Et je vous adore aussi , apprécie énormément , cher Étienne ! Votre père est heureux au ciel . Il a élevé très bon fils , son héritier . Je suis encore loin . Comme je voudrais travailler quelques jours aux vignobles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *