Brut Tradition – Vinification 2013

L’année 2013.

L’hiver 2013 a été froid, puis les températures printanières très fraîches, avec peu de soleil mais beaucoup plus de pluie. Mais dès juillet, un soleil radieux fait battre les records d’insolation. En septembre, retour d’un temps d’automne, un peu pluvieux. Le mildiou a exercé une pression modérée, ce qui ne fut pas le cas de l’oïdium, plus difficile à maîtriser cette année là, ainsi que la pourriture grise en septembre. Le vignoble a commencé les vendanges le 30 septembre pour le Chardonnay, le 1er octobre pour les Meuniers.

A l’œil.

La robe est or pâle aux reflets de couleur or vif et brillants. Le train de bulles est régulier, dense et dynamique. Les bulles sont fines et forment un fin cordon, traduisant une belle délicatesse.

Au nez.

Le nez frais possède une légère réduction fugace très agréable, qui laisse apparaitre ensuite des fruits mûrs, des fruits confits, des notes de pâtisserie offrant une certaine sucrosité. A l’aération, nous retrouvons des fruits frais, de l’abricot, de la pêche et une pointe d’agrumes. Nous ressentons des notes chlorophylliennes venant renforcer la fraîcheur du vin.
Enfin, la richesse est amenée par des arômes de noyaux, complétés par de très jolies fleurs blanches.

Au goût.

La mise en bouche est vive et offre un toucher de bulle intense et délicat, caractéristique des vins de l’année 2013. La texture du vin est douce, soyeuse et charnue, seconde caractéristique de l’année. Nous profitons rapidement de sa pleine gourmandise avec des arômes de fruits mûrs, de pêche, de poire, de fruits à noyaux, de fruits au sirop. Le cœur de bouche reflète le plaisir du fruit dans toute sa splendeur.
Ensuite, le vin gagne en finesse et en complexité grâce à sa structure élancée qui nous emmène vers une finale longue, vineuse, paradoxalement fraîche et renforcée par la tension du citron et du pamplemousse.

Le marier.

Plaisir simple : apéritif, brioche aux fruits secs ou aux fruits confits, coppa et parmesan, beaufort
Moment de détente : veau et son jus réduit, pâtes aux coques, cabillaud légèrement citronné
Haute couture : carpaccio de noix de Saint-Jacques, tartare de tomates et truffes

La technique.

Pinot noir : 28 %
Meunier : 51 %
Chardonnay : 21 %
Dont vin de réserve : 21 %

Date de dégorgement : 06/04/2017
Lot : AS2 46360

Alcool (°GL) : 12,5
Anhydride sulfureux (mg/l) Libre : 5
Anhydride sulfureux (mg/l) Total : 60
Sucres (g/l) MR : 8,1
Acidité totale (g/l en H2 SO4) : 4,7
pH : 3,04
Acidité volatile (g/l en H2 SO4) : 0,19
Fermentation malo lactique : Terminée

________________________

* Qualité, quantité, taille des bulles, disque, cordon de mousse : rappelons l’importance fondamentale de la qualité des verres de dégustation et du soin tout particulier qui doit leur être apporté lors du nettoyage et du séchage (point déterminant quant à l’appréciation). L’effervescence doit être jugée en bouche, et non visuellement.

Laisser un commentaire