Le leader mondial des bulles est allemand.

Et il s’appelle Henkell. Quand on parle de bulles, celles qui viennent à l’esprit du lecteur de ce site sont immédiatement celles, distinguées, du Champagne. Pour autant, le Champagne est classé, pour les analystes commerciaux, dans les « sparklings », les effervescents. Et dans cette catégorie, nous voisinons notamment avec les Cavas espagnols, les Proseccos italiens, et En savoir plus surLe leader mondial des bulles est allemand.[…]

Champagne Gérard Neuville, on the road again

C’est tout au bout de la route 66, dans la ville chiquissime Santa Monica, Californie, que l’arrivée au monde de Geoffroy, deux semaines sur la photo, a été dûment fêté… au champagne Gérard Neuville ! La législation américaine – sans doute un reste de la période de prohibition – n’autorise pas la consommation d’alcool à En savoir plus surChampagne Gérard Neuville, on the road again[…]

De l’amour du vin

Les propos d’Agnès Buzyn, hématologue actuellement ministre de la santé, mais apparemment dans l’incapacité de distinguer bière et vodka, laissent imaginer qu’après le « Fumer tue » des paquets de cigarettes, toute bouteille comportant un taux d’alcool supérieur à zéro devra arborer un bandeau noir avec une légende propre à effrayer le bourgeois, comme par exemple : « L’alcool En savoir plus surDe l’amour du vin[…]

Rien de tel qu’une congère pour rafraîchir un Magnum

Certains aficionados du Champagne Neuville ne perdent pas le nord ! Ainsi, lorsqu’ils partent passer quelques jours sur les pistes, inconcevable pour eux de ne pas mettre dans leurs bagages, entre polaires, crème solaires, et lunettes de ski, quelques magnums de la Cuvée Spéciale Gérard Neuville. Chacun sait, du moins les plus expérimentés d’entre nous, En savoir plus surRien de tel qu’une congère pour rafraîchir un Magnum[…]

La vente de bouteille, abandonnée par les vignerons ?

Depuis 10 ans, la part des champagnes expédiés par les vignerons à baissé d’un quart, au profit de celle des coopératives et des maisons de négoce. Il s’agit là d’une tendance lourde qui fait peser un risque de diminution de la diversité des produit, mais surtout de prise de contrôle de la production par le En savoir plus surLa vente de bouteille, abandonnée par les vignerons ?[…]

Agnes Buzyn et le retour des ayatollahs de l’ultra-hygiénisme

Agnès Buzyn, ministre de la santé dans le gouvernement Macron, déclare sur France 2, ce 7 février 2018 : « L’industrie du vin laisse croire aujourd’hui que le vin est différent des autres alcools. En termes de santé publique, c’est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka ou En savoir plus surAgnes Buzyn et le retour des ayatollahs de l’ultra-hygiénisme[…]

Un problème de cœur ? Buvez du champagne

Il y a des trésors dans les archives de l’INA. Ci-dessous un interview remarquable, mené de main de maître par un Stéphane Collaro particulièrement attentif aux conseils de santé dispensé par le Docteur Maury, type même du médecin de famille paisible, bienveillant et cultivé, une espèce devenue extrêmement rare. A chaque famille de vin correspond En savoir plus surUn problème de cœur ? Buvez du champagne[…]

Millésime 2011

L’année 2011. Les vendanges 2011 avaient débuté très tôt, aux alentours du 25 août pour l’ensemble du vignoble, ce qui demeure inédit en Champagne. Après la chaleur et la sécheresse du printemps, la végétation était en avance de trois semaines. Durant un été pourtant pluvieux et froid, la vigne avait poursuivi son développement sur sa En savoir plus surMillésime 2011[…]

Brut Tradition – Vinification 2013

L’année 2013. L’hiver 2013 a été froid, puis les températures printanières très fraîches, avec peu de soleil mais beaucoup plus de pluie. Mais dès juillet, un soleil radieux fait battre les records d’insolation. En septembre, retour d’un temps d’automne, un peu pluvieux. Le mildiou a exercé une pression modérée, ce qui ne fut pas le En savoir plus surBrut Tradition – Vinification 2013[…]

Vendanges 2017 : « on a eu chaud »

L’année 2017 n’a pas été très favorable à la vigne dans la douce France : gels et grêles se sont donné le mot, et resteront les principaux coupables de la plus petite récolte depuis 1945 : « seulement » 5 milliards de bouteilles (ou 37 millions d’hectos, si vous préférez). En Champagne, l’hiver s’était installé brutalement début décembre En savoir plus surVendanges 2017 : « on a eu chaud »[…]